google9d995bac70aebb51.html google-site-verification=3vKei-lL7xHNmbtJscksfihjCIQyRZCjIzJxxM2Cj58 Mes astuces pour trouver un job à Montréal

Mes astuces pour trouver un job à Montréal

October 6, 2016

En arrivant sur Montréal, il a fallu que je trouve un appartement et donc un travail rapidement.

 

Défis relevé en une semaine! 

 

Mais comment ai-je fait?!

 

Enfaite tout dépend du domaine dans lequel vous souhaitez travailler. En effet, pour ma part j'ai principalement gagné de l'argent en faisant des petits jobs alimentaires qui, cumulés, me permettaient de profiter de mon temps sur Montréal.

 

J'ai donc commencé par faire au-pair pendant 1 mois dans une famille adorable avec un petit garçon. Cela m'a permis d'être logée, nourrie et ils me remboursaient mes frais de déplacement et mon forfait de téléphone (ndlr. un téléphone portable se dit "cellulaire" en Québécois!). J'ai donc pu prendre le temps de continuer mes recherches d'emploi tout en ayant un toit! Pratique.

 

 

 

Le site qui m'a sauvé la vie : Kijiji.ca

 

C'est grâce au site de kijiji.ca, l'équivalent de notre boncoin.com à nous, que j'ai trouvé la plupart des mes petits boulots.

 

Par la suite, j'ai donc trouvé plusieurs annonces qui correspondaient à mes recherches et j'ai commencé à faire des ménages chez des particuliers, j'aidais aux devoirs pour un jeune adolescent, j'apprenais le français pour les enfants de deux familles, je faisais des babysittings... Ce n'était pas de tout repos je vous l'avoue, et je ne vous cacherai pas que j'ai eu des périodes de grosses galères où je ne savais même pas si j'allais pouvoir payer mon loyer du mois, mais au final je m'en suis sortie et c'est dans la difficulté que l'on apprend d'avantage sur soi, et que l'on se rend compte que l'on peut toujours se donner les moyens d'avancer. Même si pour ça, il faut sacrifier son emploi du temps...

 

D'autres pistes de sites web qui peuvent vous aider à trouver du travail:

 

Après il y a aussi le bénévolat qui est une autre façon de s'immerger dans une ville et qui apporte beaucoup tant sur le plan humain que professionnel. Au canada le bénévolat est largement plus développé qu'en France. On peut trouver toutes sortes de missions, en lien avec l'éducation, la culture, l'environnement, ou encore l'art. Même si les missions ne sont pas rémunérées, vous pouvez vous construire un réseau et donc par bouche à oreille, trouver du travail! C'est ainsi que j'ai pu être bénévole pour des festivals de musiques électroniques, ou être attachée de presse pour une galerie d'art. 

 

Sites web de bénévolat à Montréal:

Et pour les femmes:

 

 

 

Ce que je retiens de cette expérience: Partir sur un coup de tête est possible, mais pas forcément facile.

 

A tous ceux qui aimeraient partir à Montréal, je leur dis qu'il faut croire en ses rêves et se donner les moyens de les concrétiser mais je pense que le plus dur est simplement de se donner le premier élan... Car une fois lancé, on ne peut plus faire demi-tour et l'on se retrouve obligé d'aller au delà des obstacles. Ca demande une vraie énergie, de l'acrobatie de l'esprit, une organisation minutieuse de son emploi du temps, mais ça gagne. A l'arrivée, quand on regarde le chemin parcouru, on se réjouis de la richesse des expériences passées. 

 

Alors n'hésitez plus, foncez!

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

D'autres articles intéressants

Week-end slow en Aube en Champagne

April 22, 2019

J'ai testé : le jeûne pendant 3 jours et demi.

March 10, 2019

1/15
Please reload

©SlowTravelBlog par Aurore Barron. TOUS DROITS RÉSERVÉS

RSS Feed