google9d995bac70aebb51.html google-site-verification=3vKei-lL7xHNmbtJscksfihjCIQyRZCjIzJxxM2Cj58 Week-end slow en Aube en Champagne

Week-end slow en Aube en Champagne

April 22, 2019

C'est au début du mois d'avril que j'ai eu la chance de partir à la découverte de la région de l’Aube en Champagne à seulement 1h30 de Paris. Un séjour sur le thème du 'Slow tourisme' proposé par le Comité Départemental de Tourisme de l’Aube en Champagne, qui ne pouvait pas mieux correspondre à ma philosophie du voyage. Curieuse de comprendre comment la région valorise le slow tourisme et n'ayant jamais été en Aube en Champagne, j'étais ravie de pouvoir me déconnecter de ma vie parisienne le temps d'un week-end.

 

L’Aube, plus connu pour sa ville de Troyes et pour son champagne, est une région de France que j'aurais aimé connaitre plus tôt de part la richesse de son histoire, sa nature préservée et son patrimoine gardé intact. Un endroit idéal pour tout ceux qui apprécient prendre leur temps, flâner dans les rues, se balader en vélo et rencontrer des personnes enthousiastes et accueillantes et qui plus est valorise le tourisme durable et responsable ! 

 

Si vous comptez vous aussi partir découvrir Troyes et ses alentours à seulement 1h30 de Paris, voici un petit condensé de mon programme pour vous donner des idées.

 

Troyes. Ville aux cent clochers.

 

Le premier conseil que je peux vous donner quand vous prendrez le train (de Paris ou d'ailleurs) pour arriver en gare de Troyes, la capitale historique de l’Aube, est de partir relativement tôt afin d’entendre les clochers réveiller la ville qui s’anime lentement. Ce n'est pas un hasard qu'on la nomme la "ville aux cent clochers" !

 

Autre fait insolite si vous regardez une carte de la ville et qui cette fois est dû au hasard : le vieux centre-ville à la forme d’un bouchon de champagne 

 

Laisser vos pas vous guider, vous tomberez certainement nez à nez avec la basilique St-Urbain qui avec son style gothique impose sa taille, on l'appelle d'ailleurs le "Parthénon de la Champagne" et on comprend pourquoi quand on est à côté. A savoir aussi que le département de l'Aube s'engage pour la protection et la restauration des vitraux anciens ce qui le rend le plus riche de France avec 9 000 mètres carrés de verrières.

Puis dirigez-vous vers le vieux Troyes, situé dans la tête du « bouchon », sur un ilot entouré du canal du Trévois et de la Seine. Au petit matin, la ville est encore endormie, le silence règne dans les rues, me laissant l’opportunité de découvrir une petite ruelle qui débouche sur une place où la cathédrale Saint-Pierre Saint Paul y surplombe. Tout autour de la place, des petites maisons au volets bleu, et au murs couleur ocre.

Car l'autre particularité de Troyes, et c'est ce qui m'a le plus émerveillée en me baladant, c'est ses maisons en pans de bois et colorée si typiques de la ville. On est directement plongé dans une atmosphère authentique, chargée d’histoire. Une histoire qui m’est d’ailleurs racontée par Philippe un guide local et passionné comme la plupart des personnes que j’aurais eu la chance de rencontrer ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Riche d’un passé culturel datant du 15 et 16ème siècle, Troyes regorge de sculptures nichées dans le bois des colombages. A force d’avoir la tête en l’air pour essayer de trouver tous ces détails insolites, on se perd à travers les rues… Ne manquez pourtant pas la « ruelle des chats », tout en faisant attention aux pigeons qui seront endormis juste au dessus de vous, et allez jeter un œil dans la cour de l’hôtel du Lion Noir sans faire de bruit car le bâtiment est encore habité même si son architecture est d’une tout autre époque.

Tout en regardant en l’air, pensez à regarder au sol ! La ville est jonchée de petit triangle en or pour vous aiguiller dans votre visite autonome (que vous pouvez compléter par une application mobile à télécharger sur le site de l’office de tourisme).

Le soin porté à l’accueil des touristes en Aube se ressent où que l’on aille. Que ce soit lors de mes visites ou en parlant avec les restaurateurs et producteurs de la région tout est pensé pour que vous passiez un agréable séjour.

 

C'est déjà l'heure de déjeuner ! Je vous conseille fortement d'aller savourer les petits plats du restaurant au Flexi Troyen, caché au bout de la ruelle des chats. Les deux restaurateurs sont d’une sympathie et d’une gentillesse incroyable. Ils ont ouvert leur restaurant il y a tout juste un an et je dois dire que le concept m’a tout de suite séduite.

Ils veillent à aller chercher leur matière première chez les producteurs locaux en favorisant le circuit court, et l’agriculture bio et raisonnée. Ils font le marché chaque matin, que je vous conseille d'aller voir au marché des Halles et qui se trouve à deux pas du restaurant. On ne peut pas faire plus frais, local et éco-responsable ! Chaque jour donc, ils proposent deux plats et deux entrées, un choix restreint qui leur permet de cuisiner chaque aliment avec soin et de proposer des assiettes travaillées individuellement.  Forcément c’est un régal, et je suis surprise d'apprendre que l’Aube cultive son propre safran. Comme quoi on y mange pas que de l'andouillette ! 

 

Ce fut également l’occasion pour moi de rencontrer les acteurs du Slow Tourism Lab, le premier incubateur dédié au développement du tourisme durable et responsable de France. J’ai ainsi pu échanger avec les fondateurs de :

  • Moodix, une plateforme web qui personnalise selon vos humeurs votre séjour en Aube en Champagne en proposant des expériences variées.

  •  House & Friends, un site de mise en relation avec les propriétaires de maisons rurales, familiales et pleines de charme pour venir passer un séjour convivial. Vous pouvez même y ajouter des activités bien-être, sportive (comme un cours de yoga), ou festive.

En plus d’être intéressée par leur aventure entrepreneuriale, j’étais aussi tout à fait ravie de constater qu’une région comme l’Aube s’engage et s’implique concrètement dans le développement de son patrimoine local tout en veillant à préserver l’environnement. Un grand bravo pour cette initiative qui mérite d’être valorisée et prise comme exemple par les autres régions.

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui dit "slow travel" dit immersion en pleine nature et transport à mobilité douce… Partons en balade en vélo, le long des Grands Lacs du Parc Régional de la Forêt d’Orient !

 

Pour profiter de l’expérience à 100% vous pouvez emprunter la piste cyclable qui parcoure sur plus de 40 kms le parc naturel régional des Grands Lacs qui s’étend sur 5000 hectares et qui comprend 3 lacs : le lac d’Amance, le lac d’Orient, et le lac du Temple. Pour ma part j’ai récupéré un vélo électrique de compétition (les Wood’e Bukes Bike qui peuvent rouler jusqu’à 25kms tout de même avec de gros pneus et une selle très confortable pour profiter sereinement de la balade) à mi-parcours pour longer sur 25 kms le bleu des lacs, et le vert de la forêt. J'en ai profité pour écouter les explications de notre guide nature Maximilien, passionné d’ornithologie qui travaille pour le parc, qui propose des balades d’observation de la biodiversité et avoir la chance de percevoir quelques unes des 250 espèces d’oiseaux qui vivent sur ce site protégé, et notamment la grèbe huppée (j'ai bien retenu la leçon !).

 

 

 

 

Après avoir parcouru cet endroit propice à la déconnection, nous partons du côté de Bar-sur-Aube, pour poser nos bagages dans un site d’hébergement insolite « les roulottes de la champagne » avant d’aller diner au restaurant le Cellier. Un restaurant gourmet avec une carte gastronomique dans un cadre insolite : une ancienne abbaye cistercienne. On y voit encore, gravées dans la pierre, les traces d’une histoire mouvementée : la révolte des vignerons en 1911.

 

Je passe ensuite la nuit dans ma petite cabane au nom original de « Mary Poppins », parmi les autres roulottes familiale, cabane en forme de tonneau, ou encore cabanes avec toit avec vue sur les étoiles. Il y en a pour tous les goûts. Idéalement situé, si vous souhaitez être à mi-chemin entre les lacs et les vignes, le lieu est calme et vous pouvez profiter de la piscine couverte. Ma cabane est un peu à l’écart des autres habitations pour être encore plus au calme. L’agencement était fonctionnel, la literie confortable (même si a deux on doit être un peu serré) et l’espace sdb, kitchenette (micro-onde, évier) propre. 

Le petit déjeuner peut être servi à la porte de votre cabane ou disponible dans la salle commune. Vous y trouverez fromage, jus de pomme et confitures locale et faites-maison.

 

 

 

 

Visitez l'Aube en Champagne ne se fait pas sans boire de son champagne !

 

Le lendemain, nous empruntons la route du Champagne sur 220kms qui réunit pas moins de 300 caves dont 47 qui vous ouvrent leurs portes pour des visites à la fois intéressantes et passionnantes accompagnés des vignerons eux-mêmes.

La première cave que nous visitons est celle de Champagne Philippe Fourrier, une exploitation à « Haute Valeur Environnementale », à Baroville en compagnie de Mathilde, la sœur de la famille qui a une énergie rayonnante, un sourire communicatif et un amour sincère de son territoire.

 

Elle nous raconte avec émotion l’histoire de la côte-des-bars, et nous explique les secrets de fabrication du champagne. Nous passons ensuite par l'étape importante de la dégustation pour nous faire tester les différents cépages. Entre pinot noir, pinot blanc, chardonnay, et meunier, mon esprit pétille autant que les bulles dans ma coupe ! Nous profitons du beau temps pour monter dans les vignes en haut de l'exploitation et admirer la vue sur le village en contre bas.

 

Mathilde est une personne inspirante qui véhicule grâce à son enthousiasme le savoir-faire de sa famille de vigneron qui se transmet de génération en génération. Elle nous partage là un message plein d’émotions qui tend à montrer que la richesse d’un territoire provient des personnes qui dynamisent l’économie locale et s’impliquent pour garder l’authenticité de leur métier tout en le transmettant aux nouvelles générations.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour un déjeuner raffiné, je fus séduite par la carte du restaurant les Tonnelles à Bar-sur-Seine en plein coeur du vignoble aubois. Le chef sélectionne ses produits auprès des artisans locaux et propose des plats cuisinés "maison". C'est aussi un hôtel, idéalement situé pour découvrir le village des Riceys connu pour son rosé d’exception ou encore la célèbre route touristique du Champagne.

 

 Nous partons ensuite à la rencontre de Thomas, propriétaire du domaine Cheurlin Dangin à Celles-Sur-Ource, un domaine familial certifié "Terra Vitis" qui produit un champagne haut de gamme.

Thomas est un sacré personnage plein d'humour qui inspire la sympathie. Différent mais tout aussi passionné que Mathilde, il nous ouvre les portes de sa cave qui fait beaucoup plus high tech que la première cave que nous avons visité. La particularité et l'originalité du champagne Cheurlin Dangin et que vous pouvez customiser les bouteilles et commander votre cuvée spéciale. Mais ce qui m'a le plus étonnée c'est de déguster du champagne vegan ! Oui oui, vous avez bien lu. Je n’aurais jamais cru un jour entendre qu’il existait du champagne vegan, la preuve que si.

 

 

 

Petit plus si vous avez une journée de plus (et parce que la région est grande ! ): je vous conseille de passer voir Manolo Rodriduez, maître-verrier,  pour une visite insolite dans les ateliers de la Cristallerie Royale de Champagne de Bayel et qui nous a été vivement conseillé.

 

En résumé, si vous êtes sensibles aux valeurs véhiculées par le concept du slow tourisme : la région de l'Aube en Champagne est une destination vacances qui devrait vous plaire.

 

Et je tiens à dire un grand merci au CDT de l'Aube en Champagne ainsi qu'à l’Agence RP Digital qui m'ont proposée de vivre cette expérience de Slow Tourisme en compagnie de Marlène du blog La Girafe qui vole, Céline du blog La vie en rose flamant et Sophie & Mathieu du blog Kiki à Paris. Un beau week-end et de très belles rencontres !

 

infos pratiques : 

 

- se déplacer en mode slow : privilégier le vélo même si la voiture restera surement un moyen plus adapté pour arpenter l’ensemble de la région en partant de la gare de Troyes.

- boire : visite l'une des caves de la région pour découvrir les secrets de fabrication et goûter aux différents champagnes

- manger : savourer les bons petits plats au FlexiTroyen

- dormir : l'hôtel de la maison Rhodes à Troyes si vous avez le budget ou louer un hébergement à plusieurs avec House&Friends dans la région.

- activités de la région : n’hésitez pas à faire un tour sur le site de l’office de tourisme pour consulter les évènements qui ponctuent l’année. Je pense notamment à la Fête du champagne en période estivale ou les vendanges début septembre pour s’immerger dans l’ambiance chaleureuse des vignerons.

 

Et vous ? D'autres idées à partager sur la région de l'AUbe en Champagne ?

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

D'autres articles intéressants

Week-end slow en Aube en Champagne

April 22, 2019

J'ai testé : le jeûne pendant 3 jours et demi.

March 10, 2019

1/15
Please reload

©SlowTravelBlog par Aurore Barron. TOUS DROITS RÉSERVÉS

RSS Feed