google9d995bac70aebb51.html google-site-verification=3vKei-lL7xHNmbtJscksfihjCIQyRZCjIzJxxM2Cj58 Un week-end à Seville, joyaux de l'Andalousie

Un week-end à Seville, joyaux de l'Andalousie

May 21, 2018

Séville... Un week-end ou 3 jours, ce n'est pas suffisant pour visiter cette ville chaleureuse de l'Andalousie.

Car Séville ne se visite pas mais se vit. Lentement. A l'espagnole.

"Se perdre dans les rues" n'aura jamais autant pris son sens. Les rues s'allongent en ruelles. Pour y trouver la fraîcheur des pierres et avancer à l'ombre des voilures blanches.

 

L'Andalousie, en sud de l'Espagne, m'attire irrémédiablement. Il faut dire que c'est une partie de mes origines et je sentais que la chaleur étouffante des caves de flamenco m'appelait. Car oui, il fait chaud, très chaud à Séville. Surtout quand on part au mois d'août. On joue à cache-cache avec le soleil. S'il te touche, tu brûles. On comprend mieux pourquoi d'immenses voiles blanches en tissu sont suspendues au dessus des rues.

 

 

 

 

 

Quand partir?

Je vous conseille plutôt de partir au mois de Mai/Juin ou Septembre/Octobre si vous ne supportez pas la chaleur. Après si vous êtes téméraires et que la canicule ne vous fait pas peur, un départ au mois d'août ça se tente...

 

Petit programme "slowtitude" pour découvrir Séville:

 

On commence par les immanquables tout de même: je fus largement séduite par le palais de l’Alcazar (vous pouvez prendre des billets coupe file pour éviter trop d'attente au soleil), où chaque pièce vous transporte en orient, dans un univers coloré et chatoyant. On peut accéder y accéder par un petit passage voûté partant du Patio de Banderas et rejoignant la Calle Judería. En se promenant dans les somptueux jardins, on se perd entre palmiers, bassins et fontaines, et on se prend pour un.e prince.sse andalous.e... Vous pouvez y passer une demi-journée  et en profiter pour faire la sieste dans le jardin.

 

Rien de mieux que de laisser guider ses pas dans les ruelles du quartier de Santa Cruz, et de sentir le parfum des orangers.... On trouve des églises à chaque coin de rue, ainsi que des vierges et des saints peints sur les murs. La paroisse de San Ildefonso (4 Calle Rodríguez Marín) est à voir, entièrement de couleur ocre et jaune, c'est atypique. Puis on en profite pour visiter la Cathédrale (et se mettre au frais), anciennement mosquée au XII ème siècle. Et c'est tout de même la cathédrale gothique avec la plus grande superficie du monde! 

Puis de Giralda on passe par la Plaza de España et le parque Maria Luisa, sous le coucher de soleil. Avec les couleurs du soir, l'instant est juste magique !

 

Un spot original dans la ville est certainement le "Metropol Parasol", situé au sud du quartier d'Encarnación-Regina, dans le district Casco Antiguo, cette structure de 28 mètres de haut tout en bois recouvre la place de la Encarnación. On peut y monter pour admirer une vue de Séville en 360.

 

 

 

 

 

 

Pour découvrir une maison andalouse authentique et peu fréquentée par les touristes: , je vous conseille le Museo Palacio de la Condesa de Lebrija. On y découvre des patios, des objets d'art, des mosaïques romaines encore intactes.

 

La balade continue à la Plaza de Toros pour y voir les arènes et qui se prolonge le long du Guadalquivir.

 

Le soir on assiste à un spectacle de Flamenco à la fraicheur des pierres, pour se sentir ennivrer par le tourbillons des robes et le son clinquant des talons des hommes.

Puis on se régale de tapas de toute sorte, on aimerait en gouter vingt mais déjà au bout de trois on est rassasié.

Si vous pouvez, je vous conseille de faire une visite du quartier de Santa Cruz par un guide local qui se fera un plaisir de vous raconter milles et une anecdotes sur ce quartier plein d'histoire.

 

On goûte quoi?

Les tapas en veux-tu en voilà. Rien à voir avec nos petites tapas françaises... Un spot que j'ai adoré car emplit d'une ambiance chaleureuse et les tapas sont à un prix imbattable:  la Bodega Santa Cruz, au 1A Calle Rodrigo Caro.

 

Ou dormir?

Choisissez un Airbnb à proximité du centre, et en particulier à proximité de la place d'Alameda de Hércules. Idéal car tout peut se faire à pied et le soir c'est un bon endroit pour prendre un verre après une journée de balade.

 

Ou sortir?

La place Salvador!

Nous sommes tombés dessus par hasard, au détour d'un rue et nous n'avons pas été déçus. Les locaux s'y retrouvent, pour boire des verres accoudé au table haute en terrasse. Puis plus tard dans la soirée, les gens chantent et dansent tout ensemble sur la place. C'est un moment précieux, plein de partage et de sourire.

 

La place d'Alameda de Hércules où de nombreux cafés, bars offrent la possibilité de boire de délicieux cocktails et de goûter à la Dolce Vita.

 

 

 

Ce que je retiens: 

 Séville est une ville au passé prestigieux, dotée d'un patrimoine artistique d’une immense richesse. 

Les patios, les ruelles si étroites que vos deux mains touchent chaque murs, les grilles en fer forgé, les carreaux de faïence de couleurs vives, les murs à la chaux... Il y fait bon s'y perdre. 

Seville c'est aussi son palais au souvenirs byzantins et ses jardins somptueux à la végétation exotique.

Puis enfin Séville c'est son ambiance festive le soir. On sent que les sevillans vivent la nuit et se retrouvent entre amis, ils ne sont pas gênés de danser et chanter tous ensemble. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

D'autres articles intéressants

Week-end slow en Aube en Champagne

April 22, 2019

J'ai testé : le jeûne pendant 3 jours et demi.

March 10, 2019

1/15
Please reload

©SlowTravelBlog par Aurore Barron. TOUS DROITS RÉSERVÉS

RSS Feed